Formation > L’enseignement universitaire > Les différentes filières > Sciences

Le master en géomatique et géométrologie

La formation en géomatique et en géométrologie est une formation de deuxième cycle. Sa réussite est sanctionnée par le grade académique de master en Sciences géographiques, orientation géomatique et géométrologie.

- Programme et objectifs de la formation

Ce master a pour objectif de former des spécialistes des méthodes et des techniques d’acquisition, de gestion et de traitement de l’information géographique sous forme numérique (topométrie, photogrammétrie, systèmes d’information géographique). Il cherche également à compléter la formation des géomètres par un enseignement spécialisé tant théorique (mécanique des solides, matériaux, etc.) que pratique.

- Finalités

L’étudiant doit choisir une des finalités suivantes :
- La finalité « Géomatique appliquée »
Options de la finalité Géomatique appliquée : géomètre ; géomatique appliquée ; aménagement du territoire ; hydrologie ; un des modules de cours proposés par les deux universités partenaires (Montpellier en France et Sherbrooke au Canada).
- La finalité « Géomètre »
Options de la finalité Géomètre : géomètre ; géomatique appliquée.

-  Conditions d’admission au master

Ce master est accessible :
- sans aucune restriction aux porteurs d’un grade académique universitaire de bachelier en Sciences géographiques, orientation générale ;
- sans aucune restriction aux porteurs d’un grade académique universitaire de ce master dans une autre finalité ;
- aux porteurs d’un grade académique universitaire d’un autre domaine d’études répondant aux conditions d’admission définies par chaque université (passerelles internes) ;
- sans aucune restriction aux porteurs d’une attestation de réussite de l’année préparatoire au master en Sciences géographiques, orientation géomatique et géométrologie ;
- aux porteurs d’un grade académique non-universitaire de master en Sciences de l’ingénieur industriel finalité géomètre, en Sciences industrielles finalité géomètre, moyennant une formation complémentaire de 15 ECTS au maximum
- aux porteurs d’un autre grade académique universitaire belge et aux porteurs d’un titre ou grade étranger, si ce titre ou grade sanctionne des études de premier cycle et est valorisé par le jury pour au moins 180 ECTS, moyennant un programme de cours complémentaire de 15 ECTS au maximum ;
- aux porteurs d’un grade académique similaire à ceux visés aux points précédents, délivré en Communauté flamande, en Communauté germanophone ou par l’Ecole royale militaire, et aux porteurs de grades académiques étrangers reconnus équivalents aux mêmes conditions ;
- à toute personne qui, au terme d’une procédure d’évaluation de ses savoirs et compétences acquis par expérience personnelle ou professionnelle correspondant à au moins cinq années d’activité, sans tenir compte des années d’études supérieures échouées, se voit imposer un maximum de 15 ECTS complémentaires pour accéder au master.

- Année préparatoire

Certains bacheliers ne peuvent entamer directement un master en Sciences géographiques, orientation géomatique et géométrologie. Ils doivent tout d’abord réussir une année préparatoire.
Seule l’ULg organise une année préparatoire au master en Sciences géographiques, orientation géomatique et géométrologie.

Perspectives professionnelles

L’option géomètre du master donne accès à la profession de géomètre expert, ainsi qu’aux autres professions relatives aux marchés fonciers et immobiliers, en particulier celle d’agent immobilier.
Les formations spécialisées en la matière restant rares au niveau européen, les débouchés sont aussi nombreux à l’étranger qu’en Belgique.
La géomatique élargit considérablement le champ des activités. Ainsi tous les producteurs de données spatiales ont recours aux services de la géomatique, tant dans le secteur public, aux niveaux fédéral (IGN, Cadastre, etc.) et régional (CIRB, MET, RW, etc.), que dans le secteur privé (données requises pour la navigation par satellite, par exemple).
Les gestionnaires de réseaux de distribution (énergie, eau, communications ) et de réseaux de transports publics et privés, ont besoin de spécialistes en géomatique, tout comme les agences d’urbanisme, d’aménagement du territoire et d’études environnementales.
Les sociétés de pointe concevant, intégrant et distribuant les solutions informatiques (SIG/ GIS, GPS, etc.), bien implantées en Région wallonne et liégeoise en particulier, cherchent à s’associer les meilleurs de nos étudiants. Et d’une façon générale, tout le secteur en plein développement de la technologie de l’information recherche des spécialistes de l’acquisition, la gestion, le traitement et la diffusion de l’information spatiale numérique.

Dans la même rubrique

Mathématiques
Physique - bio - chimie
Géographie
Masters complémentaires
Informatique et multimédia