Santé > Drogues et dépendances

Tabac : ce que dit la loi

Depuis le 1er janvier 2006, la législation contre le tabac s’est durcie. Il est en effet interdit de fumer dans ce que l’on appelle les lieux publics et sur le lieu de travail. Par « lieux publics », la loi entend les lieux fermées, accessibles au public et dont l’accès n’est pas réservé à la sphère familiale.
On peut donner l’exemple des halls de gare.

Pour ceux d’entre vous qui ont un job, sachez qu’il est interdit de fumer sur son lieu de travail dans les espaces communs qu’ils soient ouverts ou fermés : bureaux, WC, réfectoire, garage etc. A titre exceptionnel, les lieux à ciel ouvert comme une cour peuvent être admis comme lieux fumeurs. Les seuls lieux qui échappent à cette loi sont les résidences de services sociaux comme les maisons pour jeunes ou de repos, les instituts pour personnes handicapées etc., considérés par la loi comme des espaces privés.

Mais la loi ne s’est pas arrêtée là en matière de lutte contre le tabac. Un an plus tard, le 1er janvier 2007, c’est le secteur de l’Hôtellerie Restauration Café qui s’est plié à la règle. La règle est relativement précise : vous pouvez encore fumer dans les zones fumeurs des cafés, et des discothèques. Cependant, au resto et dans les fasts-foods, pas question d’allumer une cigarette à table ! Ils faudra vous rendre dans des fumoirs avec extracteurs de fumée, si les lieux en dispose, ou sortir dans la rue.
Vous n’aurez donc plus le choix de réserver votre table en fumeur ou en non-fumeur !

Allumer une cigarette n’importe où peut maintenant entrainer des amendes qui peuvent s’élever jusqu’à 50 euros. Quand on sait la difficulté de tenir un budget d’étudiant, pensez à vos finances !

Crédit photo : © Gabriel Ciscardi - FOTOLIA

Dans la même rubrique

Tabac
Alcool