Formation > Les passerelles

Le système de passerelles en CF

Vous vous êtes trompé de filière ? Vous avez trouvé une formation répondant mieux à vos attentes ? Depuis le 15 mars 1999 et l’Arrêté du Gouvernement de la Communauté française, entré en vigueur le 1er septembre 1999, les passerelles entre les divers établissements d’enseignement supérieur sont facilitées.

Qu’est-ce qu’une « passerelle » ?

La Communauté française offre, à l’étudiant engagé dans des études supérieures, la possibilité de réorienter son parcours d’études ou de le prolonger vers d’autres formations que celles qu’il a initialement choisies.

La passerelle est un « processus académique autorisant un étudiant à poursuivre des études dans un autre cursus ou dans un autre type d’études » (article 6 du décret du 31 mars 2004 définissant l’enseignement supérieur, favorisant son intégration à l’espace européen de l’enseignement supérieur et refinançant les universités). Contrairement à d’autres mécanismes de valorisation d’études ou d’acquis, la passerelle est un processus automatique en ce qu’elle autorise la Haute Ecole ou l’Université, de plein droit, à inscrire un étudiant dans le cursus correspondant établi par les textes légaux une fois que celui-ci a accompli les études qui y donnent droit.

Le régime des passerelles est applicable tant aux étudiants qui ont effectué leurs études en Communauté française qu’à ceux qui, ayant effectué tout ou partie d’études à l’étranger, bénéficient d’une équivalence totale ou partielle délivrée en Communauté française.

Il existe deux types de passerelle :
-  Les passerelles transversales
-  Les passerelles internes

Les passerelles transversales

On appelle « passerelle transversale » le système qui permet à un étudiant ayant réussi une année ou un cycle d’étude dans un type d’institution supérieure de le finir ou d’entamer un autre cycle d’études dans un autre type d’institution supérieure. Donc si un étudiant a, par exemple, réussi un baccalauréat professionnalisant en Haute Ecole, il peut, sous certaines conditions définies par la loi, entamer un master soit à l’université, soit en école supérieure des arts ou soit en institut supérieur d’architecture. Voici les différentes passerelles transversales qui s’offrent à vous :

- Passerelles entre l’enseignement supérieur de type court et l’enseignement universitaire

- Passerelles entre un baccalauréat de transition de l’enseignement supérieur de type long et l’enseignement universitaire

- Passerelles entre un master de l’enseignement supérieur de type long et l’enseignement universitaire

- Passerelles entre l’enseignement supérieur de type court et l’enseignement supérieur de type long

Les passerelles internes

A tout moment de son parcours universitaire, même si l’on est déjà diplômé, on peut souhaiter réajuster son projet d’étude, soit en changeant de cap, soit en complétant sa formation initiale … tout en restant à l’université !

C’est pourquoi les universités proposent à leurs étudiants différentes passerelles valorisant leurs acquis vers d’autres filières d’étude.

Une passerelle interne, c’est quoi ? Une réorientation qui intervient soit en cours de cycle (le 1er ou le 2e), soit à son terme. Ce n’est donc pas : ni les accès « classiques » d’un 1er cycle vers son 2e cycle associé, ni les accès aux 3e cycles (Doctorat)

Il nous est impossible dans le cadre de ce guide de citer toutes les passerelles propres à chaque université ; il suffit de savoir que ce procédé existe et qu’il vous est toujours possible de vous adresser à l’université de votre choix pour en savoir davantage.

Dans la même rubrique