Formation > L’enseignement universitaire > Les différentes filières > Sciences de la motricité

Les formations en kinésithérapie

La formation en kinésithérapie et réadaptation se divise en deux cycles : un baccalauréat de transition et un master. La réussite du premier cycle est sanctionnée par le grade académique de bachelier en Kinésithérapie et réadaptation. La réussite du deuxième cycle est sanctionnée par le grade académique de master en Kinésithérapie et réadaptation.

Le baccalauréat en Kinésithérapie et réadaptation

- Programme et objectifs de la formation

L’objectif de la formation est de permettre aux étudiants de devenir des professionnels dans le domaine de la kinésithérapie et de la réadaptation.

Au cours des études, seront abordées des disciplines aussi diverses que les sciences fondamentales, biomédicales et humaines, la théorie et la pratique de la kinésithérapie, la théorie et le traitement kinésithérapeutique des pathologies, les activités motrices et sportives adaptées.

- Passerelles internes

Le baccalauréat en Kinésithérapie et réadaptation permet l’accès à d’autres formations que le master en Kinésithérapie et réadaptation, dont : master en Sciences de la motricité, orientation générale ; master en Ethique ; master en Etudes européennes ; master en Criminologie ; master en Sciences et technologies de l’information et de la communication ; master en Sciences des religions et de la laïcité ; master en Arts du spectacle ; master en Sciences du travail ; master en Gestion culturelle ; master en Sciences et gestion du tourisme ; master en Sciences et gestion de l’environnement ; master en Sciences de la population et du développement ; master en Sciences de la santé publique ; master en Statistique, orientation biostatistique.

Attention, l’accès à certaines de ces formations n’est pas direct. Il répond à certaines conditions (par exemple, présenter un dossier ou suivre des cours supplémentaires ou montrer des connaissances suffisantes dans certains domaines). Ces conditions d’admission sont définies par chaque université.

Le master en Kinésithérapie et réadaptation

- Programme et objectifs de la formation

Le master en Kinésithérapie et réadaptation est axé sur la poursuite de l’apprentissage et l’approfondissement des techniques spécifiques de kinésithérapie dans divers domaines d’application (orthopédique, neurologique, respiratoire, uro-gynécologique, cardio-vasculaire, psychiatrique, pédiatrique, gériatrique, etc.). Il donne accès au titre légal de kinésithérapeute, en Communauté française de Belgique.

- Finalité

Le master en Kinésithérapie et réadaptation, quelle que soit l’université, se déroule en un an. Aucune finalité n’est proposée.

- Conditions d’admission au master

Ce master est accessible :
- sans aucune restriction aux porteurs d’un grade académique de bachelier en Kinésithérapie et réadaptation ;
- aux porteurs d’un grade académique universitaire d’un autre domaine d’études répondant aux conditions d’admission définies par chaque université (passerelles internes) ;
- sans aucune restriction aux porteurs d’une attestation de réussite de l’année préparatoire au master en Kinésithérapie et réadaptation ; - aux porteurs d’un grade académique non-universitaire de bachelier de transition en Kinésithérapie, moyennant, après vérification des connaissances par le jury, soit une année préparatoire de 60 ECTS soit une formation complémentaire de 15 ECTS au maximum ;
- aux porteurs d’un grade académique non-universitaire de master en Kinésithérapie, moyennant une formation complémentaire de 15 ECTS au maximum aux porteurs d’un autre grade académique universitaire belge et aux porteurs d’un titre ou grade étranger, si ce titre ou grade sanctionne des études de premier cycle et est valorisé par le jury pour au moins 180 ECTS, moyennant un programme de cours complémentaire de 15 ECTS au maximum ;
- aux porteurs d’un grade académique similaire à ceux visés aux points précédents, délivré en Communauté flamande, en Communauté germanophone ou par l’Ecole royale militaire, et aux porteurs de grades académiques étrangers reconnus équivalents aux mêmes conditions ;
- à toute personne qui, au terme d’une procédure d’évaluation de ses savoirs et compétences acquis par expérience personnelle ou professionnelle correspondant à au moins cinq années d’activité, sans tenir compte des années d’études supérieures échouées, se voit imposer un maximum de 15 ECTS complémentaires pour accéder au master.

- Année préparatoire

Certaines bacheliers ne peuvent entamer directement un master en Kinésithérapie et réadaptation. Ils doivent d’abord réussir une année préparatoire.

Dans la même rubrique