Envoyer cet article à un ami

Formation > Les Hautes Ecoles > Type court > Catégorie agricole

L’agronomie

Les formations de bachelier en agronomie confèrent à leurs diplômés les connaissances en sciences, en technique et en économie nécessaires pour exercer les très nombreux métiers réservés aux agronomes : chef d’exploitation agricole, horticole ou forestière, gestionnaire de pisciculture, délégué technico-commercial (engrais, phytopharmacie, agrobiologie, sucrerie, machinisme, bâtiments agricoles, stations d’épuration, scieries, agents des administrations publiques et des services agronomiques, experts...) ou pour assumer des responsabilités dans les industries agricoles et les laboratoires de recherche agronomique et biotechonologique.
Les bacheliers en agronomie trouvent également leur place parmi les personnes qui souhaitent relever les nombreux défis environnementaux qui occupent notre actualité : citons, par exemple, la gestion des paysages et la biodiversité, l’aménagement du territoire, la problématique des pollutions et des déchets, le développement d’une agriculture à la fois synonyme de qualité, de respect de l’environnement…
Les études de bachelier en agronomie comportent trois volets : les cours de sciences, les cours techniques et les stages. Les cours de sciences sont accompagnés d’exercices ou de laboratoires, les cours techniques sont suivis d’applications sur le terrain ou en atelier et les stages (d’une durée d’environ quatre mois) se déroulent en exploitation agricole, horticole ou forestière ou encore dans le secteur agro-industriel (biotechnologies). Les stages se font, au choix de l’étudiant, en Belgique ou à l’étranger : Plusieurs excursions et voyages d’études sont organisés principalement en 2e et 3e années.
Après une première année commune, les études se subdivisent en finalités qui permettent aux étudiants de se spécialiser dans les matières qu’ils affectionnent particulièrement.
Ainsi, celles et ceux qui s’intéressent aux productions végétales et animales choisiront « Techniques et gestion agricoles » ou « Environnement » s’ils souhaitent travailler dans les régions tempérées, et « Agronomie des régions chaudes » s’ils désirent travailler à l’étranger dans les régions méditerranéennes ou d’outre-mer.
Celui ou celle que l’horticulture et l’entretien des parcs et jardins ou la foresterie et la sylviculture attirent, s’orientera respectivement vers la finalité « Techniques et gestion horticoles » ou vers « Forêt et nature ». Les étudiants intéressés par la fabrication des denrées alimentaires, par le génie génétique ou par les activités de contrôle de la qualité des produits choisiront la finalité « Agro-industries et biotechnologies ».
A la formation théorique dispensée par les cours s’ajoute une formation concrète qui s’effectue dans le cadre de la ferme expérimentale et pédagogique, des champs d’essais, des serres et des pépinières, des laboratoires (analyses de terre, de fourrages, d’engrais, laboratoire de microbiologie et de culture in vitro), des services de comptabilité agricole et d’information.
En troisième année, les étudiants mettent à profit la période du stage pour réaliser un travail de fin d’études.

Qualités requises
Dans le monde agricole, il est nécessaire :
– d’avoir le sens de l’organisation et de la gestion, la capacité d’entreprendre ;
– de savoir faire preuve d’adaptabilité et d’ouverture au monde agricole, industriel et environnemental ;
– de développer l’esprit d’initiative et de créativité ;
– de maîtriser les règles d’utilisation des outils modernes, tant pour les laboratoires qu’en ce qui concerne le génie rural et le génie industriel ;
– de posséder la dextérité et/ou l’énergie physique attendues pour l’exercice de la discipline choisie.

Le baccalauréat en agronomie propose plusieurs finalités :

- Agro-industries et biotechnologies

- Forêt et nature

- Agronomie des régions chaudes

- Techniques et gestion agricoles

- Environnement

- Techniques et gestion horticoles

Dans la même rubrique

Agronomie