Formation > Masters / MBA

Un MBA aux Etats-Unis : comment optimiser sa candidature

Très complet, le dossier de candidature pour un MBA américain demande une année de finalisation. En effet, il implique un travail de recherche et de rédaction, une préparation aux tests mais aussi une réflexion sur son projet professionnel. Car le tout n’est pas d’avoir un bon dossier, encore faut-il se projeter dans « l’après-MBA ».

- Les critères de sélection d’un MBA américain à un autre sont, à première vue, similaires. Toutes les universités, qu’elles soient publiques ou privées, demandent les résultats obtenus par le candidat aux deux tests-clefs que sont le GMAT, qui évalue la logique et les capacités managériales, et le TOFEL pour le niveau d’anglais.
A cela s’ajoutent des lettres de recommandations d’anciens employeurs ainsi que des essais exposant les motivations du candidat et le projet professionnel.
Le degré de sélectivité dépend de la notoriété de l’université, en sachant que le quatuor de tête (Harvard, Stanford, Columbia et Wharton) distingué régulièrement par les « rankings » (classements) internationaux reste le plus difficile à intégrer.

Des promotions de 1000 personnes…

Afin de se différencier de ces mastodontes (une promotion de MBA à Harvard compte 1000 étudiants, 800 pour Wharton), certains établissements, plus modestes, jouent la carte de l’ouverture et misent sur d’autres atouts comme la convivialité. Une façon de se distinguer, notamment aux yeux des candidats étrangers. Ceci est le cas, par exemple, de Tuck School of Business at Dartmouth.
Située à deux heures de Boston, Tuck propose un MBA dont chaque promotion n’accueille « que » 240 étudiants, soit 580 étudiants au total.
« Il ne faut pas s’arrêter aux « rankings » et élargir sa recherche en fonction de sa personnalité et surtout de son affinité ou non avec tel ou tel endroit car on va y passer deux années » explique Christie Saint-John, directrice du recrutement à Tuck.
Un état d’esprit qui se reflète dans les critères de sélection : « Nous apprécions tout particulièrement les candidats qui sont engagés au niveau humanitaire, dans des associations ou des organisations religieuses. Nous pensons que les qualités humaines sont aussi importantes que le cursus scolaire et professionnel ».

« De bons dossiers, mais aussi des qualités humaines »

- Pour le dossier à proprement parler, comptez une année de préparation, surtout si vous travaillez et ne disposez que de peu de temps. Exemple : pour une rentrée en août, commencez vos démarches l’été précédent. Certains documents peuvent être longs à obtenir (lettres de recommandations) ou à élaborer (« essays » dans lesquels vous expliquez vos motivations).
Pour les tests, prévoyez au minimum quatre mois d’entraînement pour préparer le GMAT et le TOEFL. Un peu plus si votre niveau d’anglais laisse à désirer, ou si vous n’êtes pas un scientifique car le GMAT favorise, dans une certaine mesure, les profils dotés d’une certaine logique. Autant dire que le littéraire « pur » a intérêt à débuter sa préparation bien en amont.
Après l’admission basée sur le dossier viennent les entretiens. Les représentants de la plupart des MBA américains se déplacent en Europe une fois par an pour rencontrer les candidats, aidés parfois d’anciens diplômés vivant sur place. Lors de cet entretien, l’un des principaux critères de sélection sera bien sûr votre personnalité mais aussi et surtout votre projet professionnel.
« Un bon MBA doit être transformé rapidement et déboucher dans les mois qui suivent, voire même avant la fin du diplôme, sur un projet ou un recrutement » insiste Christie Saint-John, « A défaut, on risque de perdre du temps et de l’argent ».

MBA : combien ça coûte ? Combien ça rapporte ?

Un MBA américain coûte en moyenne entre 100 000 et 120 000 dollars pour les deux ans en comptant les frais de logement et les assurances, les universités privées étant un peu plus chères que les publiques. Le salaire moyen d’un diplômé oscille entre 100 et 180 Keuros par an, voire beaucoup plus pour les profils financiers.

Christina Gierse

Crédit photo : © designalldone - Fotolia.com

Dans la même rubrique

Choisir son MBA
Les réponses à vos questions
Masters

A lire également