Santé > Sexualité et contraception

Le Sida aujourd’hui : quelles protections pour quels risques ?

La grande vague de stupeur qu’avait soulevé le Sida au courant des années 90 semble passée. Pourtant, le Sida n’a pas cessé sa progression. En décembre 2004, 39,4 millions de personnes dans le monde vivaient avec le VIH (décembre 2004, source : ONUSIDA).
Entre 1997 et 2005, il y a eu une forte tendance à la hausse du nombre de nouvelles personnes atteintes par le VIH en Belgique : on est passé de 696 cas en 1997 à 1 047 en 2003 ! Avec une augmentation en 2005 de 6,6 %. Au 31 décembre 2005, et depuis le début de l’épidémie, ce sont plus de 19.000 personnes qui ont été infectées par le VIH en Belgique. 1 700 d’entre eux ont perdu la vie.
On ne vous le repètera donc jamais assez : protégez-vous.

· Modes de contamination

Le VIH (virus de l’immunodéficience humaine) se transmet par rapport sexuel non protégé et par le sang (transfusion, échange de seringue contaminée...). Certaines liaisons cutanées peuvent également être à la base d’une contamination. Le virus peut également se transmettre d’une mère séropositive à son bébé durant les neuf mois de grossesse.

· Le VIH : un virus masqué, des symptômes fantômes

Le virus du Sida est sournois. Lorsqu’il rentre en contact avec l’organisme, il provoque la disparition de l’immunité et prolifère. Cependant, les symptômes de la séropositivité ne sont pas apparents. On peut donc vivre avec pendant des années sans le savoir et le transmettre à son tour. D’où l’intérêt d’un dépistage régulier.

· Traitements actuels

Aujourd’hui, les traitements permettent de prolonger la vie des malades. Il n’existe toujours pas de vaccin contre le Sida et le traitements restent extrêmement lourds.
Certains médicaments permettent, dès la transmission du virus, de ralentir la progression de l’infection, de soulager les douleurs. Mais la multithérapie (il s’agit de plusieurs médicaments différents par jour) comporte de nombreux effets secondaires et coûte très chère.

· Eviter les comportements à risque

On ne le dira jamais assez : protégez-vous ! Cela semble être une lapalissade, cependant au se rend compte suivant un rapport du ministère de la santé de 2003, que la non protection lors d’un rapport sexuel était la cause de 90 % des cas d’infection.
De même, si vous devez avoir recours à une injection sous-cutanée vérifier que vous êtes en possession d’une une aiguille neuve.
Mieux vaut également éviter de partager sa brosse à dent ou son rasoir.

Pour plus d’informations, consulter les sites www.sida-info-service.org
www.eurohiv.org
www.preventionsida.org
Brochures d’informations au service général de prévention du sida
Boulevard Leopold II, 44
1080 Bruxelles
Tél. :02 413 38 65

Dans la même rubrique

Les moyens de contraception en fiches