Formation > L’enseignement universitaire > Les différentes filières > Art de bâtir et urbanisme

L’examen d’ingénieur civil

Attention ! La réussite d’un examen d’admission est obligatoire pour accéder à la formation d’ingénieur civil !

Pour s’inscrire aux études de 1er cycle du domaine des sciences de l’ingénieur, il faut réussir un examen spécial d’admission. C’est une obligation légale en application de l’article 50 du décret du 31 mars 2004 « définissant l’enseignement supérieur, favorisant son intégration à l’espace européen de l’enseignement supérieur et finançant les universités ».

Quelques précisions sur l’examen d’admission obligatoire

Le programme de l’examen est commun à toutes les Facultés des Sciences Appliquées de la Communauté française de Belgique. Sa réussite donne accès aux études dans chacune d’entre elles.
Outre son aspect réglementaire, il permet également aux candidats de se tester. Il s’agit d’un examen universitaire et, pour beaucoup d’étudiants, c’est leur première expérience personnelle de contact avec l’université.

Pour la plupart des candidats, l’examen d’admission porte sur les mathématiques exclusivement et se conforme au programme complet suivi par les sections qui choisissent l’option 6 heures de mathématiques/semaine au 3e degré de l’enseignement secondaire.

- Pourquoi des mathématiques ? La précision, la rigueur, l’abstraction sont des caractéristiques des mathématiques où toute ambiguïté est bannie. Non seulement les mathématiques permettent de bien décrire les choses mais, en plus, elles mettent à notre disposition des outils formels qui permettent de travailler sur les descriptions produites. Elles sont un des ingrédients du mode de pensée des ingénieurs - même lorsqu’il s ’agit de matières très éloignées des sciences exactes.

L’examen d’admission est un examen et non un concours : la sélection se fait uniquement sur base des qualités personnelles des candidats. Il n’y a aucune limitation au nombre d’étudiants admis. Les taux de réussite l’attestent : 70% des candidats qui présentent et terminent l’examen obtiennent l’attestation de réussite à l’examen spécial d’admission.

Pour réussir, il ne faut pas être un génie mais, comme pour tout examen universitaire, il faut une préparation sérieuse et complète. Le niveau de difficulté des questions posées et les taux de réussite moyens sur plusieurs années indiquent une très grande homogénéité entre les épreuves préparées par les quatre Facultés de Sciences Appliquées.
Les jurys des quatre Facultés considèrent comme essentiel de donner sa chance à tout candidat qu’ils croient être en mesure de réussir les études d’ingénieur civil architecte. On observe par la suite que, grâce à cet examen, les taux de réussite au cours des études universitaires en Faculté des Sciences appliquées sont élevés.

Réussir l’examen d’admission est un pronostic positif pour l’avenir : on constate que les étudiants admis mais qui, pour différentes raisons, s’orientent ou se réorientent vers d’autres études obtiennent dans leur grande majorité et un délai raisonnable, un diplôme d’études supérieures universitaires ou non universitaires.

En pratique

Chaque Faculté organise deux sessions d’examen d’admission : les examens portant sur les matières mathématiques ont lieu, pour la 1e session, durant la première quinzaine de juillet, la proclamation des résultats a lieu avant le 15 juillet. ; pour la seconde session, ces mêmes examens se situent au début de septembre, la proclamation a lieu avant le 20 septembre.
En principe les examens portant sur les autres matières se déroulent également durant ces périodes. Toutefois il est possible que certaines facultés soient amenées à placer des examens portant sur les matières non mathématiques à d’autres dates.
Les étudiants qui doivent présenter l’épreuve complète sont donc priés de prendre contact avec le secrétariat des facultés pour obtenir l’horaire des examens.

Le montant du droit d’inscription à l’examen d’admission est fixé à 25 euros.

Les matières

Tous les étudiants doivent présenter la partie mathématique qui comprend un ou plusieurs examens sur les matières mathématiques suivantes : la géométrie - la géométrie analytique - l’algèbre - l’analyse - la trigonométrie et le calcul numérique.
Pour cette partie, les examens consistent en des tests écrits dans chacune de ces 4 matières. À l’issue de ces tests, certains étudiants sont admis, d’autres doivent présenter des examens oraux sur deux matières que le jury leur indique, d’autres encore ne sont pas admis. Une seconde délibération a lieu à l’issue des oraux.

Pour les étudiants qui ne sont pas porteurs des diplômes ou certificats prévus par l’article 10, § 1er du décret du 5 septembre 1994 (CESS : certificat d’enseignement secondaire supérieur - DAES : diplôme d’aptitude à accéder à l’enseignement supérieur - Diplôme de l’enseignement supérieur de type court - Diplôme ou certificat étranger reconnu équivalent aux précédents - Attestation de succès à un des examens d’admission organisés par les institutions universitaires de la Communauté française - Certificat de l’enseignement secondaire de la Communauté flamande), l’examen spécial d’admission comprend également un ou plusieurs examens sur certaines matières non mathématiques : Outre le français, 4 matières sont à choisir parmi : une deuxième langue (le néerlandais, l’anglais, l’allemand ou le latin) - l’histoire - la géographie - la physique - la chimie - la biologie

Dans la même rubrique

Masters complémentaires