Emploi/Stage

Candidats expérimentés

Devenir intérim manager (ou manager intérimaire)

Cet article est issu des archives et n'est accessible que par une recherche sur google. Nous vous invitons à rechercher dans les rubriques en ligne une information actualisée sur ce sujet.

De plus en plus d’entreprises font appel à ces intérimaires de haut vol, des spécialistes indépendants et expérimentés, dans le cadre de missions spécifiques et délimitées dans le temps.

Peu de gens savent ce qu’est l’intérim management. Le système s’est développé dès les années 80 en Grande-Bretagne et aux Pays-Bas, avant de gagner l’ensemble de l’Europe, et particulièrement la Belgique, où ce type d’activité est en pleine croissance. D’après une enquête de Federgon, plus de 85 % des entreprises ont une image positive de l’intérim management et 93 % se disent prêtes à y avoir recours à l’avenir. Autant d’opportunités à saisir pour les intérim managers.

Dans quel cas fait-on appel à ces experts ?

Au départ, les entreprises recouraient surtout à ce système pour la gestion de crise, ce qui n’est plus forcément le cas actuellement. Il est de plus en plus courant de faire appel à un manager intérimaire lors d’évolutions positives pour l’entreprise. Ainsi, ce manager est utilisé dans toute une série de situations : lors de la mise en œuvre de nouvelles stratégies, d’une réorganisation d’une section ou d’un département, lors de l’acquisition de nouvelles entreprises, pour la mise en œuvre d’une stratégie de changement ou de transition, pour des missions requérant de l’expertise sur la base de connaissances spécifiques, pour conduire l’expansion d’une entreprise, qu’elle soit régionale, nationale ou internationale... On fait aussi appel à cet expert pour le remplacement temporaire d’un cadre supérieur ou d’un membre de la direction de l’entreprise. Didier Woitrin a lui-même travaillé comme manager intérimaire avant de fonder sa propre société, Néos Intérim Management. De par sa propre expérience en tant qu’intérim manager et utilisateur d’intérim managers, le fondateur de Néos connaît toutes les facettes du métier : « L’intérim management est une délégation temporaire de cadres de haut niveau pour des missions spécifiques. Celles-ci peuvent être offensives, pour l’acquisition ou développement de nouveaux marchés, le lancement de nouvelles activités, de nouveaux produits... Elles s’inscrivent également dans des stratégies défensives dans le cas d’une restructuration, du démantèlement ou de la fermeture d’entreprise et d’une gestion de crise. Elles peuvent aussi répondre à une gestion de la transition suite à une maladie, un congé de maternité, un licenciement et un remplacement. Enfin, un intérim manager apporte une expertise momentanée dans le cadre d’un projet spécifique de l’entreprise ».

Profils des managers intérimaires

Pour accéder à cette fonction, il faut avoir de la bouteille. En général, ce sont des profils seniors, âgés de 40 à 60 ans, qui ont derrière eux une carrière, qui ont fait leurs preuves et qui témoignent de leurs expériences et compétences dans des domaines très diversifiés. « Le profil des ces managers temporaires est en général surdimensionné par rapport à la fonction proposée. Lorsqu’une entreprise demande une pelleteuse, je lui fournis un bulldozer », explique de manière imagée Didier Woitrin. « Les managers intérimaires doivent être immédiatement opérationnels. Ce sont principalement des sociétés en mouvement qui font appel à ces intérimaires de haut vol, des PME aux grosses entreprises. Ces sociétés n’ont généralement pas la capacité d’engager ce type de profil à long terme. Elles cherchent un apport momentané de ressources humaines de haut niveau qu’elles ne peuvent trouver en interne », ajoute-t-il.

Dans quels secteurs fait-on appel aux managers intérimaires ?

Selon le rapport annuel 2012 de Federgon, les intérim managers ayant une expertise financière, administrative et juridique sont de loin les plus demandés (41,5 %). Les intérim managers spécialisés dans les domaines Logistique & Production (13,2 %) et ICT (10,8 %) complètent le tiercé de tête. On fait également appel aux managers intérimaires dans le secteur Sales & Marketing et Ressources Humaines.

Une rémunération attrayante

Les missions des managers intérimaires ont, par nature, une durée limitée dans le temps. En général, de 6 à 18 mois. La rémunération est très attrayante, comme l’explique Didier Woitrin : « ce sont effectivement des fonctions bien rémunérées, de 500 à 2.000 € la journée. Le revers de la médaille, c’est une certaine précarité. En effet, après chaque mission, il faut rebondir pour en trouver une autre. Il peut y avoir des trous allant d’une semaine jusqu’à parfois un an pour les managers intérimaires ! » Autrement dit, si vous êtes à la recherche d’une certaine stabilité, l’intérim management n’est pas fait pour vous. Par contre, si vous aimez la flexibilité et si vous êtes à la recherche de nouveaux défis en permanence, ce type de fonction peut vous convenir. Les bureaux de recrutement recherchent d’ailleurs continuellement des managers de haut vol pour remplir des missions d’intérimaires.

Passer par un bureau d’intérim management

De nombreux managers intérimaires proposent leurs services en direct aux entreprises. Pour les intérim managers, ce n’est pas nécessairement la solution la plus efficace. Federgon préconise plutôt de passer par les bureaux d’intérim management afin de bénéficier de nombreux avantages. Ils bénéficient en effet d’un vaste réseau de contacts et sont donc aptes à proposer un candidat qui a le profil requis pour la mission souhaitée et inversement. Tout au long de la mission, le bureau de recrutement assure un suivi et un encadrement réguliers du manager intérimaire (conseils juridiques, conseils spécifiques), mais il contrôle aussi la qualité des services fournis. Il est également à noter que les managers intérimaires travaillent en tant qu’indépendants et qu’ils ne dépendent donc pas du pay-roll de l’entreprise où ils devront travailler. Le salaire du manager intérimaire est négocié entre le bureau d’intérim management et l’intérimaire. Ce dernier ne négocie donc pas directement avec l’entreprise. Il apparaît également, sur le plan de la rapidité, de la qualité et du choix, que les bureaux d’intérim management apportent plus de solutions et d’avantages aux entreprises que le recrutement en direct d’un manager intérimaire indépendant. Enfin, les candidats intérimaires y trouvent également leur compte dans la mesure où les bureaux d’intérim management disposent d’un carnet d’adresses et de clients potentiels plus importants que le manager indépendant.

Dominique Nuydt

Comment trouver un de ces bureaux ?
Sur le site de Federgon, on peut trouver la liste complète des bureaux de recrutement qui travaillent dans le secteur de l’intérim management. Pour en savoir plus, il est possible de consulter également le site www.interim-management-belgium.be.