Formation > L’enseignement universitaire > Les différentes filières > Philosophie

Les sciences des religions

La science des religions est un domaine des sciences sociales s’occupant de l’analyse des divers enjeux que les religions amènent dans la société actuelle.
Elle se veut différente de la théologie de par son caractère axé sur l’analyse des effets de la religion sur les humains et la société et non sur l’analyse et l’interprétation des textes religieux dans le but d’éclairer les fidèles.

La formation permet l’accès aux formations doctorales.

Conditions d’admission

Le master est accessible :
- aux porteurs d’un grade académique universitaire de 2e cycle de base délivré par une université de la Communauté française
- aux porteurs d’un grade académique universitaire de bachelier ayant réussi une 1e année universitaire de 2e cycle en Communauté française, moyennant programme complémentaire éventuel de maximum 15 ECTS
- aux porteurs d’un grade académique similaire à ceux mentionnés ci-dessus délivré en Communauté flamande, en Communauté germanophone ou par l’École royale militaire, aux mêmes conditions
- aux porteurs d’un titre ou grade étranger reconnu équivalent à ceux mentionnés ci-dessus, aux mêmes conditions
- aux porteurs d’une attestation de réussite de l’année préparatoire au master en Sciences des religions
- aux porteurs d’un grade académique de master de l’enseignement supérieur hors université (ou d’un grade académique de licencié ancien régime correspondant) délivré en Communauté française moyennant programme complémentaire éventuel de maximum 15 ECTS
- aux porteurs d’un grade académique - correspondant à au moins 240 ECTS - délivré par la Communauté flamande, par la Communauté germanophone ou par l’École royale militaire, valorisé de façon similaire par le jury
- aux porteurs d’un titre ou grade étranger - correspondant à au moins 240 ECTS - valorisés de façon similaire par le jury ;
- aux porteurs d’un grade académique de bachelier de l’enseignement supérieur hors université de type long délivré en Communauté française, qui, au terme d’une procédure d’évaluation, se voient imposer maximum 15 ECTS complémentaires pour accéder au master en Sciences des religions
- à toute personne qui, au terme d’une procédure d’évaluation de ses savoirs et compétences acquis par expérience personnelle et/ou professionnelle, se voit imposer maximum 15 ECTS complémentaires pour accéder au master en master en Sciences des religions

Les formations

- Baccalauréat

Le baccalauréat en Sciences des religions et de la laïcité est organisé à l’ULB.

L’objectif est de permettre aux étudiants de réaliser leurs aspirations personnelles en bénéficiant d’une formation générale sur le phénomène religieux, en l’appréhendant de façon tolérante et critique. Le programme met l’accent sur l’apprentissage critique des phénomènes religieux et les enjeux de la sécularisation de la société. Cette formation permet à l’étudiant à la fois d’examiner des questions générales touchant son centre d’intérêt, de se spécialiser dans une thématique particulière dès la 1e année et de perfectionner ses connaissances des langues modernes. Ce type de formation implique d’avoir un esprit ouvert et tolérant, une curiosité intellectuelle respectueuse de la différence, une motivation pour l’étude des langues modernes et/ou anciennes.

- Master

Cette formation vise à permettre de devenir opérationnel dans des domaines dont les enjeux sont fondamentaux dans les débats qui animent la société en matière de religion, de spiritualité, de sécularisation, de laïcité et d’humanisme. Elle débouche directement sur l’enseignement, la recherche scientifique, l’assistance morale laïque, la médiation, ...

L’ULB organise les masters suivants :
- Master en Sciences des religions et de la laïcité, finalité approfondie
- Master en Sciences des religions et de la laïcité, finalité Assistance morale laïque

L’UCL organise le master suivant :
- Master en Sciences des religions, finalité approfondie

Tous les bacheliers ne peuvent entamer directement un master en Sciences des religions et de la laïcité. Il doivent d’abord effectuer une année préparatoire.

Dans la même rubrique