Formation > L’enseignement universitaire > Les différentes filières > Sciences de la motricité

Les perspectives professionnelles en kinésithérapie

La kinésithérapie se définit étymologiquement comme le « traitement par le mouvement ». Avec l’évolution de sa profession, le kinésithérapeute n’est plus seulement amené à soigner les déficiences physiques, il s’efforce également de faciliter la réintégration de la personne dans son milieu familial, social et professionnel. Le master en kinésithérapie peut exercer sa profession en tant qu’indépendant ou salarié, en Belgique ou à l’étranger, en hôpital, en cabinet privé, dans les maisons de repos, les centres de rééducation, les centres de psychomotricité, les clubs sportifs. Il peut également partir en mission à travers le monde pour une ONG ou s’orienter vers la délégation médicale.

Kinésithérapeute en hôpital
En secteur hospitalier, le kinésithérapeute joue un rôle primordial dans de nombreuses unités spécialisées : soins intensifs, orthopédie, pédiatrie, neurologie, maternité, etc. Il intervient dans la revalidation respiratoire et cardiaque, la préparation à l’accouchement, la rééducation postopératoire. Il se charge également d’examens médicaux : échographie, spirométrie, tests d’effort, etc.

Kinésithérapeute en cabinet privé
Très souvent, le kinésithérapeute travaille à son compte, en cabinet privé ou à domicile, seul ou au sein d’une équipe. En fonction de ses spécialisations et préférences, il traite des patients souffrant de pathologies bien définies ou, au contraire, choisit la diversité en prenant en charge des patients ayant des besoins variés. Parfois, le kinésithérapeute combine le travail en cabinet avec un temps partiel en hôpital ou en club sportif, par exemple.

L’ergonomie
L’ergonomie consiste à analyser un poste ou un environnement de travail et à l’adapter à la personne valide ou moins valide. Elle est une voie en pleine expansion pour les masters en kinésithérapie.

Les activités physiques et sportives adaptées
Le développement et l’organisation d’activités physiques et sportives adaptées pour les personnes handicapées est également un débouché en expansion.

Les missions au sein d’organisations non gouvernementales
Les kinésithérapeutes jouent un rôle important dans des projets de prévention, d’enseignement et de rééducation menés dans les pays du Tiers Monde par les organisations non gouvernementales.

L’enseignement et la recherche
Souvent combiné avec une pratique de terrain, l’enseignement est une autre voie possible. Le kinésithérapeute peut également s’orienter vers la recherche scientifique, fondamentale ou clinique.

La délégation médicale
Les sciences de la motricité font partie intégrante des sciences de la santé. Au terme de ses études, le kinésithérapeute a acquis une solide formation scientifique dans le domaine des sciences de la santé. Si le domaine commercial l’intéresse, il est prêt à exercer avec compétence la profession de délégué médical pour une firme pharmaceutique.

Dans la même rubrique