Formation > L’enseignement universitaire > Les différentes filières > Sciences agronomiques et ingénierie biologique

Le baccalauréat sciences de l’ingénieur, orientation bioingénieur

La formation en sciences de l’ingénieur, orientation bioingénieur est une formation de premier cycle. Sa réussite est sanctionnée par le grade académique de bachelier en Sciences de l’ingénieur, orientation bioingénieur.

Ce baccalauréat donne un accès direct à un des trois masters bioingénieur : master Bioingénieur : sciences et technologies de l’environnement , master Bioingénieur : sciences agronomiques ou master Bioingénieur : chimie et bioindustries.

- Programme et objectifs de la formation

Le but de cette formation est de permettre aux étudiants d’acquérir les matières « fondamentales » et les matières « de base ». Les matières fondamentales couvrent, sans prérequis universitaire, tous les aspects d’une discipline. Les matières de base abordent d’une façon plus détaillée les différents domaines scientifiques qui sont, par après, nécessaires à l’enseignement de matières relevant des sciences et des techniques de l’ingénieur.
Elle permet également l’initiation aux sciences et techniques de l’ingénieur dans la perspectives des sciences et technologies de l’environnement, des sciences agronomiques ainsi que de la chimie et des bio-industries.

- Options

L’option est un ensemble de cours, regroupés sous un intitulé spécifique, qui donne une direction particulière au cycle d’études.

-  Passerelles internes

Le baccalauréat en Sciences de l’ingénieur, orientation bioingénieur permet l’accès à d’autres formations que les masters Bioingénieur, dont : master en Sciences et gestion de l’environnement ; master en Ethique ; master en Sciences des religions et de la laïcité ; master en Arts du spectacle ; master en Sciences et technologies de l’information et de la communication ; master en Etudes européennes ; master en Sciences du travail ; master en Sciences de la population et du développement ; master en Criminologie ; master en Gestion culturelle ; master en Sciences biomédicales ; master en Statistiques, orientation générale ; master en Sciences informatiques ; master en Sciences chimiques ; master en Biochimie et biologie moléculaire et cellulaire ; master en Biologie des organismes et écologie ; master en Bioinformatique et modélisation ; master en Sciences géologiques ; master en Sciences et gestion du tourisme.

Attention, l’accès à certaines de ces formations n’est pas direct. Il répond à certaines conditions (par exemple, présenter un dossier ou suivre des cours supplémentaires ou montrer des connaissances suffisantes dans certains domaines). Ces conditions d’admission sont définies par chaque université.

Dans la même rubrique

Masters complémentaires